2014, mes hommages !

2014-bilan-et-on-bavardait-12014, une année si surprenante. Je pense que je m’étais un peu leurrée fin 2013, en me disant que les quelques embûches rencontrées étaient les dernières. En fait, j’en arrive à penser que cette fin d’année 2013 a surtout été l’occasion de croire en la magie de Noël, et plus largement des fêtes.

On voit les gens heureux, on se dit qu’il va en être de même pour soi. Que ce flot de sourires et de bonnes ondes va nous apporter bonne fortune.

On se laisse bercer. Et puis la magie des fêtes passe. La vie qu’on a laissé avant et qu’on pensait changée montre à nouveau son visage.

2014, je te fais mes hommages car tu as été éprouvant mais tellement enrichissant. J’ai vécu des moments inoubliables. J’ai été triste, très triste. A un point que je n’avais jamais atteint. Je me suis perdue, je me suis sentie vide, sans consistance, ébêtée.

J’attendais beaucoup de toi. Tu n’as pas exaucé tous mes vœux, mais tu as choisi de me faire vivre de très belles choses. Et comme c’est le moment de faire le bilan, j’ai choisi de les évoquer :

  • En 2014, j’ai un peu pensé qu’à ma petite personne. Oui, je le clame haut et fort et je l’assume, l’hédonisme a été ma thérapie vers le mieux. Je m’étais perdue, j’avais un peu (beaucoup changé). Me faire plaisir a été salutaire pour retrouver cette personne que je suis, que j’avais égarée au fond d’un trou bien sombre. Je me suis reconstruite, ma confiance en moi s’est un peu plus affirmée…tout ceci est passé par des choses assez matérialistes telles qu’une nouvelle garde de robe, un tatouage, des soins divers et variés…mon compte en banque ne me remercie pas trop, mais mon moral oui 🙂
  • En 2014, j’ai utilisé mon passeport. Le pauvre, presque 6 ans qu’il n’avait pas vu la belle lumière (artificielle) des douanes. Et oui, cette année, j’ai découvert une ville merveilleuse, gigantesque, surdimensionnée. Une fourmilière moderne et excitante : New York. C’était en avril, je me suis sentie renaître. Vraiment. Un vrai plaisir de parcourir Big Apple avec ma maman et ma soeur. Je suis en total manque de son atmosphère, je n’ai donc qu’une hâte > y retourner !

    Le passeport n’a pas été nécessaire pour cette seconde découverte en terre européenne…Amsterdam, la ville-quiétude dont je suis tombée amoureuse. C’est fou comme parfois on se sent à l’aise, presque comme chez soi, dans certains endroits. C’était le cas à Amsterdam. J’ai très hâte d’y retourner également pour me perdre dans les petites rues et les jolis canaux.

 

  • En 2014, j’ai chanté avec mes artistes favoris. C’était aussi l’année des concerts. Drake, Esy Kennenga, Beyoncé. Des vibes très « US », très commerciales mais qui font tellement de bien. On se détend, on se relâche, on remue du popotin et on kiffe avec sa star préférée. Esy Kennenga, c’est un peu plus « spirituel » pour moi. Il chante l’amour, la joie, l’harmonie, le bonheur. Que de bonnes vibrations qui me font du bien à l’âme. Des moments partagés avec des êtres chers : ma soeur, ma maman, mes amies, mes meilleures amies…
  • En 2014, j’ai signé un solde tout compte et j’ai quitté une équipe professionnelle qui est maintenant une équipe d’amies. Je suis partie le coeur en peine d’une entreprise où j’ai grandi mais c’est sans regret puisque j’ai intégré une autre entreprise dans laquelle j’occupe un poste très intéressant. Le Saint Graal (aka CDI) n’est pas encore en vue…mais j’espère qu’il se présentera bientôt. Je n’attends plus trop après lui, il se fait rare (aaaaah marché du travail compliqué dans la COM). Pour le moment, je préfère capitaliser de l’expérience et des compétences. C’est exactement ce que je fais aujourd’hui alors ça me satisfait !
  • En 2014, j’ai Adopté, j’ai Tinderé, j’ai Badooisé. Bref, j’ai profité de l’homme. Je me suis amusée, j’ai séduit, j’ai plu et je me suis surtout trouvée en tant que femme « libérée, délivrée ». Ces différentes expériences ont été bénéfiques et je ne regrette absolument pas cette période qui m’a permis de savoir ce qui me convenait ou pas. En 2014, je me suis sentie très seule. Le célibat, c’était pas génial. Faut être honnête. Même si parfois on trouve un charmant jeune homme pour s’occuper un peu.

    Et puis…2014 a été surprise. 2014 a été Amour avec un grand A. 2014 a été plus que je ne pouvais l’imaginer. La révélation amoureuse, celle que je n’attendais pas ou plus. Ou que je n’avais jamais imaginée. En 2013, j’espérais un CDI, un nouvel appartement de célibataire, éventuellement un compagnon de jeux…je me voyais en femme indépendante n’ayant besoin de personne et surtout pas d’un homme. Et bien « well done » 2014. Tu as été ma claque. Je me sentais morte, vide. Sans coeur. Je me demandais ce que c’était qu’être amoureuse. Si j’allais être capable de l’être de nouveau un jour tant j’avais été blessée. Et pour me contredire, me montrer que OUI j’avais tort de penser tout ça, tu m’as apporté un homme. Mais attention, pas n’importe lequel. Le modèle Platinium. L’homme, le vrai. Celui qui a réveillé mon coeur. Qui m’aime autant que je peux l’aimer. Celui qui devient indispensable à ma vie (j’aime pas dire ça, ça montre mon côté vulnérable, mais punaise que c’est vrai). Celui qui me fait rire et sourire. Oui, tu m’as apporté le plus beau cadeau de l’année, au delà de tout le reste qui était surtout matériel.

2014, merci pour ces leçons de vie. Merci pour ces moments tristes qui sont mes plus belles leçons. Merci pour ces moments heureux avec mes familles, mes proches, mes amis. Merci de m’avoir montré que la vie n’est que surprise. Merci de m’avoir accordé l’Amour.

2014, tu auras été une année où j’ai pris de grandes décisions. Je crois que tu as été l’année où je me suis sentie vraiment adulte. 2014, tu m’as bien récompensée.

2014, mes hommages !

(et 2015, t’as du boulot pour faire aussi bien, sinon mieux)

Publicité